Condition des femmes

Comptant aujourd’hui une majorité de femmes dans ses rangs, la FEC-CSQ accorde une place importante aux revendications féministes. Qu’il s’agisse de l’accès à l’égalité syndicale, de la conciliation famille-travail-études, de la lutte contre les violences sexuelles ou encore des actions de solidarité avec les divers groupes de femmes, ses revendications visent à améliorer les conditions de travail et de militantisme des professeures de cégep, les conditions d’étude des cégépiennes, ainsi que les conditions de vie de l’ensemble des employées des services publics comme de toutes les femmes d’ici ou d’ailleurs.

Mandats et composition du Comité de la condition des femmes (CCF)

Le CCF vise à favoriser l’amélioration de la condition des femmes par la sensibilisation, par le travail en collaboration avec d’autres instances et groupes voués à la défense des droits des femmes et par la formation d’une relève féministe. À cette fin, il développe et diffuse des analyses ou points de vue féministes et sensibilise les membres des syndicats aux enjeux concernant les conditions de vie et de travail des femmes, l’histoire du mouvement des femmes, les rapports sociaux de sexe, etc.

Le CCF est composé d’une enseignante de chacun des syndicats affilié à la FEC, nommée ou élue par son syndicat selon ses règles internes, de l’enseignante élue par le Conseil général à titre de coordonnatrice du comité et de la responsable politique du dossier de la condition des femmes, membre du Bureau exécutif de la FEC.
Outre leurs quatre réunions annuelles, qui se tiennent à distance, les membres du CCF se rencontrent à l’occasion des Réseaux de la condition des femmes de la CSQ, trois fois par année et organisent diverses activités dans le réseau collégial.

Pour joindre le Comité de la condition des femmes (CCF)
Sylvie Fradette, coordonnatrice (418) 862-6903, poste 2423 sylvie.fradette@cegeprdl.ca

Documents