Les profs de cégep présentent leurs priorités

28 septembre 2018

À quelques jours des élections générales, les membres de la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) ont tenu un rassemblement devant l’Assemblée nationale du Québec afin de dévoiler une affiche à saveur électorale sur le thème du souvenir.

« Au lendemain du cinquantième anniversaire de la création des cégeps publics, nous souhaitons que les personnes qui formeront la prochaine députation se souviennent de l’importance de promouvoir ce réseau, comme nous nous souviendrons de leurs promesses électorales. Nous attendons d’ailleurs des partis politiques qu’ils fassent plus que des promesses, en se préoccupant réellement de l’accès et de la qualité de l’éducation publique, une fois au pouvoir », de déclarer Lucie Piché, présidente de la FEC-CSQ et professeure d’histoire.

Quatre priorités : accessibilité, qualité, financement et collégialité
« Il faut un réinvestissement majeur dans le réseau collégial public afin de réparer les pots cassés de l’austérité. On ne peut pas se contenter d’investissements à la carte, au gré des humeurs des ministres qui passent », de déclarer la présidente de la FEC-CSQ.

« Outre nos attentes concernant les travaux sur la révision du mode de financement des cégeps, la FEC-CSQ demandera au futur gouvernement d’assurer une meilleure coordination de l’offre de programme afin de diminuer la compétition et d’assurer un accès au plus grand nombre de programmes possible dans l’ensemble des régions du Québec », d’ajouter Lucie Piché. De plus, afin d’assurer un enseignement de qualité, la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep revendique depuis plusieurs années un meilleur encadrement de la formation à distance, davantage de soutien pour les étudiantes et étudiants en situation de handicap (EESH) et un renforcement des espaces de consultation et de collégialité propres à l’enseignement supérieur.

« Si les élections sont une occasion importante pour défendre nos droits et revendiquer plus de justice sociale, la négociation de notre prochaine convention collective en est une autre. Or, c’est bien avec le gouvernement qui sera élu lundi prochain que nous renouvellerons notre contrat de travail. Pour nous, la négociation commence donc le 2 octobre! », de conclure Lucie Piché.

Quelques chiffres clés sur le réseau collégial public 

  • 48 cégeps publics et 5 écoles nationales;
  • inscriptions à l’automne 2018 : 172 814 étudiantes et étudiants;
  • variation du nombre d’inscriptions 2017-2018 : – 1,8 %;
  • passage du secondaire au collégial : 69,5 %
    (36 % pour les jeunes issus du régulier contre 75 % pour celles et ceux qui fréquentent un établissement privé ou une école publique à projet particulier);
  • augmentation du nombre d’étudiantes et d’étudiants en situation de handicap (EESH) : 1 303 à 14 290 entre 2007 et 2016;
  • pourcentage des 25-44 ans titulaires d’un diplôme postsecondaire en 2016 : 77 % au Québec, 72 % en Ontario;
  • compressions budgétaires 2011-2015 : 175 millions de dollars;
  • retombées économiques pour la société québécoise et les régions : 9,8 milliards de dollars évalués pour l’année 2012-2013.